أخبار عاجلة

La régionalisation avancée, une opportunité idoine pour instaurer de nouvelles formes d’action publique

[ad_1]

La régionalisation avancée, une opportunité idoine pour instaurer de nouvelles formes d’action publique

vendredi, 20 décembre, 2019 à 16:08

Agadir-Le chantier de la régionalisation avancée constitue une opportunité idoine pour mener une réflexion visant la mise en place de nouvelles formes d’action publique et des mécanismes innovants encadrant les relations entre les acteurs territoriaux, a souligné, vendredi à Agadir, le président de l’Association des Régions du Maroc (ARM), M. Mohand Laenser.

‘’L’implication des régions dans l’animation, la coordination et le suivi de la mise en œuvre des stratégies et des plans d’action en matière de développement territorial est l’un des enjeux majeurs du chantier de la régionalisation avancée, qui constitue une opportunité pour mener une réflexion visant la mise en place de nouvelles formes d’action publique et des mécanismes innovants encadrant les relations entre les acteurs territoriaux’’, a dit M. Laenser, lors de l’ouverture des premières Assises Nationales de la régionalisation avancée, placées sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Il s’agit aussi de la valorisation des acquis et l’adoption des mécanismes et des techniques innovants pour l’action, la gouvernance et la prise de décision, a-t-il relevé, notant que ce chantier ne saurait aboutir sans un cadre progressif basé sur une harmonisation qui garantit l’évolution du processus et la non rétroactivité des mécanismes opérationnels.

Pour une action collective efficiente, M. Laenser a considéré que la contractualisation Etat-Régions constitue un ‘’pilier essentiel’’ pour la mise en œuvre des programmes de développement régional, afin de faire du projet de la régionalisation avancée un levier pour l’intégration et la convergence entre les orientations stratégiques de l’Etat et les besoins du développement aux niveaux régional et local.

Le responsable a rappelé dans ce sens que dans l’objectif de définir un cadre adéquat pour l’action collective entre l’Etat et les régions en faveur de la mise en œuvre des programmes de développement régional, d’un côté, et des attributions de la région, de l’autre, l’ARM et le ministère de l’Intérieur (Direction générale des collectivités locales) ont procédé à la mise en place d’un cadre général et opérationnel de l’approche contractuelle, en partenariat avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Il a par ailleurs préconisé, pour relever les défis actuels et multiples du développement régional durable et intégré, d’inventer de nouvelles approches pour l’action publique qui reposent sur la mise en œuvre des principes constitutionnelles relatives notamment à la démocratie participative, qui se veut la pierre angulaire d’un système qui assure la transparence de la gestion de la chose publique et répond au besoin insistant d’impliquer les citoyens, à travers des instances qualifiées, dans l’ensemble des étapes d’élaboration, de mise en œuvre et d’évaluation des plans de développement local, a-t-il insisté.

A cette occasion, le président de l’Association des Régions du Maroc, a appelé à l’engagement des différents intervenants pour une meilleure prise de conscience de l’ampleur des difficultés et des problématiques posées et de contribuer à identifier les priorités afin de faire face aux défis rencontrés.

Dans ce sens, il a relevé que la réussite du chantier de la régionalisation avancée nécessite l’implication de l’ensemble des acteurs concernés dans le cadre d’une approche participative et renouvelée basée sur la coordination, le suivi et l’évaluation permanents, en vue de préserver les acquis et mettre en lumière les obstacles entravant l’évolution de ce processus.

Ces premières assises nationales constituent une occasion importante pour dresser le bilan de la mise en œuvre de la régionalisation avancée et une opportunité pour identifier les points de force et de faiblesse ayant accompagné la période institutionnelle de ce chantier, a-t-il conclu.

La séance d’ouverture des Premières Assises nationales de la régionalisation avancée, qui s’est déroulée notamment en présence du Chef du gouvernement, M. Saâd Dine El Otmani, a été marquée par un Message Royal, dont lecture a été donnée par le ministre de l’Intérieur, M. Abdelouafi Laftit.

Une série de sujets seront passés au crible lors de ce conclave, dont le développement régional intégré entre les impératifs de la réduction des disparités territoriales, les enjeux de la compétitivité et l’attraction de l’investissement, la gouvernance financière et les problématiques de financement des régions entre enjeux et perspectives, la déconcentration et la contractualisation, en s’arrêtant notamment sur les piliers d’une bonne gouvernance de l’action publique territoriale.

Au menu de cette grand-messe figurent aussi des thématiques abordant les compétences des régions comme enjeu au cœur du processus de la régionalisation avancée, à la démocratie participative comme levier pour une mise en œuvre participative de la régionalisation avancée, ou encore l’administration régionale, vers un nouveau modèle de management.

Prennent part aux premières assises de la régionalisation avancée de représentants d’instances élues, des instances consultatives créées auprès des conseils des régions, des centres régionaux d’investissement, des représentants des établissements publics, des universitaires, des experts nationaux et internationaux des partenaires internationaux, outre des acteurs des secteurs public et privé.

[ad_2]
Source link

عن admin

شاهد أيضاً

انعقاد إجتماع أعضاء مكتب مجلس الدار البيضاء

عقد مكتب مجلس جماعة الدار البيضاء صباح يومه الإثنين 18 أكتوبر 2021 اجتماعا عاديا برئاسة …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

تحتاج مساعدة ؟ تكلم مع مدير النشر